Fin avril 2020, Batocera a sorti une version de son OS compatible Raspberry Pi 4. C’est la deuxième distribution retrogaming compatible avec cette petite carte, après Lakka.

Batocera est né d’un fork de Recalbox il y a quelques années. Évidemment, les deux distributions n’ont pas suivi le même chemin, beaucoup de code a été réécrit des 2 côtés et les 2 systèmes sont maintenant bien différents.

Les 2 OS utilisent le front-end Emulationstation, donc il est très facile de s’y retrouver ses marques en passant de l’un à l’autre.

Actuellement, mon cœur penche nettement du côté de Batocera, avec ses mises à jours chaque trimestre et sa version Odroid XU4 sans bug.

Matériel nécessaire

Téléchargement de l’image disque

L’image disque de Batocera se télécharge à l’adresse suivante : https://batocera.org/download

Installation

Comme toujours, l’image disque doit être installé sur la carte micro SD avec Etcher. Je ne détaillerai pas cette étape ici. (Si besoin, je peux rédiger un article sur le sujet)

Une fois la carte micro-SD préparée, insérez la dans le Raspberry Pi, branchez les câbles, au moins un gamepad, la clé USB et c’est parti. Batocera va d’abord finir son installation en ajustant l’espace disque à la taille de la micro SD puis démarrer en quelques secondes.

Une fois le système démarré, appuyer sur le bouton Start de votre manette (si c’est une manette XBOX 360, elle est automatiquement configurée) pour afficher le menu. Allez dans System Settings pour les premiers réglages :

Si vous souhaitez changer la langue, attendez un peu. Il faut avant tout changer le périphérique de stockage des données et des jeux. Descendez jusqu’à Storage Device et sélectionnez la clé USB :

Revenez ensuite en arrière jusqu’au menu principal. Allez tout en bas sur Quit :

Redémarrez la console avec Restart system :

Une fois le système redémarré, Batocera utilise les réglages stockés sur la clé USB. Vous pouvez maintenant changer la langue dans System Settings > Language, puis redémarrez à nouveau.

Vous voilà maintenant avec une console fonctionnelle, en français et quelques jeux, dont le fantastique Old Towers sur Megadrive :

Pour quitter un jeu, appuyer sur Select et Start (ou hotkey + Start) simultanément.

Ajouter des BIOS et des jeux

Pour ajouter des jeux, éteignez la console en allant dans Menu Principal > Quitter > Éteindre. Attendez l’arrêt complet du Raspberry Pi puis débrancher la clé USB et connectez la à votre PC. Ouvrez le dossier « batocera » :

Vous pouvez ajouter les jeux en les copiant dans les sous-répertoires du dossier roms. Exemple : Les jeux Super Nintendo vont dans roms/snes, ceux de la Playstation dans roms/psx, etc.

Certains émulateurs nécessitent des bios. Si vous ne les avez pas, vous les trouverez sur Google en cherchant quelque chose dans le genre « batocera bios pack« . Ces fichiers doivent bien évidemment être placés dans le dossier « bios ».

Conclusion

Le Raspberry Pi 4 est un gros gain de puissance pour l’émulation N64, PSX et offre la possibilité de jouer aux jeux Dreamcast, PSP ou Sega Naomi. On note également une hausse de performance sur plusieurs jeux d’arcade et même certains jeux SNES (adieu les glitch dans le son).

Actuellement, la version avec 2Go de RAM suffit pour l’émulation. Mais par sécurité, j’ai pris une version 4Go au cas où les émulateurs deviendraient gourmands en RAM.

Donc, pour le retrogaming, faut-il mettre à la retraite son Raspberry Pi 3 pour passer au Raspberry Pi 4 ? Oui, clairement ! Le gain en vaut la peine.


1 commentaire

Retrogaming sur Raspberry Pi 4 - MakerHelp · 14 septembre 2020 à 15 h 00 min

[…] 16 avril 2020 : Batocera a sorti une version compatible Raspberry Pi 4 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *